Les crimes de haine

Les crimes de haine

Version imprimable

Par « crime de haine » ou « délit de haine » (« hate crime »), on entend une infraction pénale ( coups et blessures, harcèlement, non-assistance à personne en danger,  viol, meurtre, destruction de biens immobiliers ou mobiliers, diffamation, violation de sépulture…) dont un des motifs est l’hostilité à l’égard de la victime en raison de son origine, de sa religion, de son orientation sexuelle, de son handicap (ou de tout autre critère de discrimination protégé par la loi). Le « motif abject » constitue une circonstance aggravante et entraîne une peine plus lourde.

Il apparaît aussi que les dommages causés à la victime d’un crime avec motif abject ont un important impact psychologique sur celle-ci . La victime n’est en effet pas victime car elle se trouve au mauvais endroit au mauvais moment ou encore car elle est conflit avec l’auteur du délit: elle est sélectionnée par cet auteur en raison d’une caractéristique constitutive de son identité. Par conséquent, le crime abject ne touche pas seulement la victime dans son intégrité physique. Il l’atteint également dans son identité propre.

Plus d’infos : Le rapport « Making hate crime visible in the European Union: acknowledging victims’ rights » (Mettre en évidence les crimes de haine dans l’Union européenne: reconnaître les droits des victimes) peut être téléchargé  http://fra.europa.eu/en/theme/hate-crime
 

eDiv