Peut-on être sourd et mécanicien?

Peut-on être sourd et mécanicien? [75]

Version imprimable

Un candidat sourd se présente dans votre garage. Il vient déposer une candidature spontanée pour un poste de mécanicien. Vous lui dites qu'il n'y a pas de poste actuellement et vous lui communiquez vos craintes pour la sécurité au travail : il y a, dans le garage, de nombreuses machines et vous pensez qu'il est trop dangereux pour un travailleur sourd d'y évoluer. Le candidat se sent discriminé et porte plainte. Où se situe la limite entre vos précautions en tant que futur employeur et la discrimination?

Film en langue des signeshttps://youtu.be/qOY9mCPlFAw

Peut-on être sourd et mécanicien?

avis juridique

Avis juridique: 

En écartant le candidat parce qu'il est sourd, vous faites une distinction sur base du handicap, ce qui peut être discriminatoire. Pour que celle-ci se justifie aux yeux de la loi, il faut démontrer qu'il est essentiel d'entendre pour exercer cette fonction dans un contexte spécifique et que cette limitation ne peut pas être compensée par un aménagement raisonnable (exemple : des systèmes de lampes/un vibreur pour avertir le travailleur de certains dangers). Vous ne pouvez pas exclure quelqu'un d'emblée à cause de sa surdité, qu’elle soit partielle ou totale. Chaque candidature doit être étudiée au cas par cas, pour chaque fonction dans son contexte spécifique afin de déterminer si le candidat est apte à l'exercer. En cas de doute, la médecine du travail pourra statuer sur la capacité du travailleur en analysant la fonction concrète et le contexte particulier dans lequel elle devra s'exercer. Veillez toujours à rechercher les aménagements possibles à la situation de travail avant de conclure à l’inaptitude.

L’aménagement raisonnable

conseil au manager

Conseil du manager: 

N’hésitez pas à prendre conseil auprès des fonds régionaux, des associations spécialisées , par exemple pour cette situation avec Info-Sourds, afin de trouver avec eux des aménagements techniques ou dans l’organisation des tâches afin que le travailleur sourd puisse exercer sa fonction correctement et en toute sécurité. Par exemple, le travailleur peut être alerté des dangers grâce à un portable lumineux ou vibrant. Il est aussi parfois indiqué de l'équiper d'un appareil auditif plus performant que celui qu'il possède, si c’est le cas.

S’il communique en langue des signes, il sera utile de prévoir la présence d’un interprète en langue des signes pour certaines réunions et entretiens par exemple. L'interprète peut proposer ses services sur place ou à distance, via une vidéoconférence. Une sensibilisation des collègues peut s’avérer utile au moment de son engagement (par exemple les collègues doivent prendre l’habitude de lui parler en face, rien ne sert de crier, poser sa main sur l’épaule pour qu’il se retourne, etc). Pour tout conseil technique, toute orientation professionnelle, toute mesure compensatrice, il convient de contacter les Fonds régionaux de la Région où le-la travailleur-euse habite.

Pour la Région wallonne: https://www.aviq.be
Pour la Région bruxelloise : http://www.Phare.irisnet.be
Pour la Région flamande : http://www.vdab.be/arbeidshandicap
Pour la Communauté germanophone : http://www.dpb.be

L’aménagement raisonnable
L’exigence professionnelle essentielle et déterminante

Identifiez-vous :
login ou inscription

Ajoutez votre propre bonne pratique Le modérateur mettra en ligne votre commentaire si les règles sont respectées.

Comment: 
Bonjour, Je suis sourd profond depuis ma naissance,  Je suis mécanicien automobile depuis 21 ans, Mon métier ne me pose pas de problème , je peux tout faire sauf détecter des bruits suspects dans le moteur!