Comportement jugé imprévisible

Comportement jugé imprévisible [7]
Version imprimable

Bart est adjoint-comptable depuis 5 ans dans une entreprise et a un trouble bipolaire, qui se traduit par des périodes de dépression en alternance avec des périodes stables et des périodes d’énergie foisonnante. Mais grâce à sa médication, son comportement est stable depuis deux ans et sous contrôle comme l’atteste le rapport du médecin du travail. Son psychiatre propose dès lors de réduire les doses de médicaments pour tester les effets sur son corps. Peu après, Bart commence à réagir de façon assez brusque avec ses collègues, qui prennent alors leurs distances avec lui.
 
Il y a une offre d'emploi pour la fonction de comptable en chef. Vu son expérience et ses évaluations positives, Bart tente sa chance, tout comme un autre collègue du service comptabilité. Son profil correspond le mieux à la candidature, il a en effet plus d'expérience que l'autre candidat. A sa surprise, la promotion lui est refusée, à cause de son "comportement imprévisible".
 
La formation en ligne eDiv gratuite vous fait découvrir la législation antidiscrimination. Explorez les situations ou suivez les modules sur le handicap, la politique de diversité ou la loi antidiscrimination.

Comportement jugé imprévisible

avis juridique

Avis juridique: 

Un trouble bipolaire est une maladie chronique de longue durée. Elle peut avoir un impact durable sur la capacité à travailler et peut dès lors être considérée comme un handicap. Mais ici l'impact du handicap est minime grâce au suivi médical assuré.
 
En écartant Bart sur base de son comportement « imprévisible », vous faites une distinction directe sur base de son handicap, ce qui peut être discriminatoire. Pour que cette distinction se justifie aux yeux de la loi, il faut démontrer qu'il est absolument essentiel de ne pas présenter de trouble bipolaire pour exercer cette fonction et que cela ne peut pas être compensé par un aménagement raisonnable.
 
Dans ce cas-ci, vous ne pouvez pas refuser la candidature de Bart car il est stable depuis deux ans déjà. De plus, le médecin du travail a statué sur le fait qu'il est médicalement apte pour la fonction et le cadre de travail, donc il n’y a pas de raison de l’exclure.

conseil au manager

Conseil du manager: 

Pour choisir le meilleur candidat pour la fonction de comptable en chef, vous devez évaluer ses compétences techniques, mais également managériales et relationnelles. Si le candidat en question répond à ces critères, il n’y a pas de raison de l’écarter.
 
Vous pouvez conseiller à Bart de prendre lui-même contact avec le médecin du travail s’il ressent un changement dans son comportement. Tout stress important pourrait alors être rapidement détecté. Le caractère confidentiel de ces contacts est assuré, il n’y a donc pas de raison qu'il se sente mal à l’aise.
 
Vous pouvez aussi lui proposer d’avoir une discussion informelle tous les x-mois, au lieu de l’évaluation annuelle officielle.
 
Quel seraient les avantages à l’engager ?
- Vous aurez sans doute un comptable en chef motivé, qui accordera de l’attention à la faisabilité du travail.
- Il est possible qu’il détecte plus rapidement les signaux de personnes en situation difficile, ce qui permet de résoudre les problèmes avant qu’ils ne s’aggravent.
- Il est possiblement doté d’une « vue d’hélicoptère », car il a appris d’expérience à déceler ce qui se cache derrière les apparences.
- Il est peut-être doué pour trouver des compromis.
C’est à l’entreprise de valoriser ces atouts éventuels.
 
N'hésitez pas à consulter le catalogue de formations à l'inclusion professionnelle des personnes avec un handicap proposées par l'AVIQ.

Identifiez-vous :
login ou inscription

Ajoutez votre propre bonne pratique Le modérateur mettra en ligne votre commentaire si les règles sont respectées.