Une directrice en burn-out

Une directrice en burn-out [6]
Version imprimable

Martine est la cheffe du service juridique d'une banque. Suite à des restrictions budgétaires, son service a dû faire face à de nombreux changements. Le champ de compétences du service s'est élargi mais des travailleurs ont été licenciés sans être remplacés. Elle vous en a parlé mais sans résultat. Conséquence: elle a pris beaucoup de tâches à sa charge, en plus de ses missions habituelles. Ses journées de travail se sont allongées et elle a commencé à travailler le weekend durant quelques mois. Ensuite, elle est tombée en burnout. Elle s'est absentée durant 9 mois.
 
A son retour, elle vous demande de passer à 4/5ème, de réduire ses tâches et de suivre une formation en gestion du stress en milieu professionnel. Vous refusez ces demandes, après tout, elle "aurait pu éviter son burnout si elle s'était plus concentrée sur ses priorités". 
 
La formation en ligne eDiv gratuite vous fait découvrir la législation antidiscrimination. Explorez les situations ou suivez les modules sur le handicap, la politique de diversité ou la loi antidiscrimination.
 

Une directrice en burn-out

avis juridique

Avis juridique: 

Si une maladie provoque des symptômes de longue durée qui entravent les capacités à travailler de la personne, elle peut être considérée comme un handicap. Vous êtes alors obligé de prévoir des aménagements raisonnables, en discussion avec Martine. Ce schéma peut vous aider.
 
Le médecin du travail et le médecin traitant ou un expert dans le domaine du handicap peuvent également se joindre à la réflexion. Les aménagements peuvent ne pas être raisonnables, par exemple si:
- ils entravent l’organisation du travail,
- ils ont un impact négatif sur les collègues, ....
  Vous devez alors envisager avec la cheffe de service quelles autres fonctions seraient plus adaptées.

conseil au manager

Conseil du manager: 

Votre entreprise doit analyser les aménagements un à un et évaluer leur caractère raisonnable.

La demande de 4/5 pourrait être jugée déraisonnable si les chefs de service doivent être présents en permanence. Attention: vous courrez alors le risque de générer une discrimination indirecte sur base du critère du genre car beaucoup de femmes travaillent à 4/5ème. Vous excluez de la sorte les femmes des fonctions de direction. Cela peut avoir un effet néfaste sur l’entreprise à long terme. 

La demande de Martine de réduire ses tâches peut être considérée comme raisonnable. En outre, le conseiller en prévention risques psychosociaux peut conseiller de redéfinir la fonction s’il estime que, suite aux restrictions budgétaires, elle est devenue inadéquate et comporte des risques pour l’entreprise.

La demande de formation semble raisonnable, étant donné que les travailleurs ont droit à x jours de formation par an. La direction doit agir de façon préventive pour garantir le bien-être des employé-e-s; cela a à son tour un impact sur la productivité de l’entreprise. 
 
Pour des conseils en matière d'inclusion professionnelle des personnes avec un handicap, n'hésitez pas à consulter le catalogue des formations proposées par l'AVIQ

Identifiez-vous :
login ou inscription

Ajoutez votre propre bonne pratique Le modérateur mettra en ligne votre commentaire si les règles sont respectées.