Passer au contenu principal

Réagir aux propos ou comportements discriminatoires

Des propos racistes, un refus de travailler avec un collègue sur base de son orientation sexuelle, une injonction d’un collègue à ne pas engager de personne handicapée, des blagues sur la conviction religieuse d’un collègue, etc. Afin de stopper ces types de propos et ces formes de discriminations, le responsable d’équipe doit réagir chaque fois et sans ambiguïté.

Mais certaines déclarations ou comportements peuvent de manière indirecte conduire à une situation discriminatoire. C'est le cas par exemple de propos qui prennent la forme de l’humour, où il est difficile de déceler la limite entre ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas. Ce genre de propos peuvent être le point de départ d’attitudes ou de comportements discriminatoires. Et de manière répétée, ils peuvent devenir du harcèlement discriminatoire, ce qui est punissable par la loi. En savoir plus? Suivez le module d'apprentissage en ligne "Loi". C'est gratuit.

L’importance d’une réaction claire

C’est votre rôle en tant que responsable d’équipe, de détecter et de prévenir à temps toutes ces formes de comportements discriminatoires. Une réaction adéquate contribue à instaurer un climat de bien-être dans les équipes et au travail et permet de respecter le cadre légal en luttant contre les discriminations et en prévenant leur apparition. Cela se fait en garantissant que chacun sera respecté dans son identité et ses zones sensibles (genre, origine, religion, âge, orientation sexuelle, état de santé, etc.)

Attirez l’attention de vos supérieurs sur la nécessité d’avoir au sein de l’entreprise un cadre clair qui soutienne les responsables d’équipe ainsi que toute personne (travailleur ou client) qui témoignerait de tels propos et comportements : une politique de bien-être axée sur la prévention une charte, une clause dans le règlement de travail ou un code de déontologie.

Comment réagir de manière adéquate?

  • Réagissez rapidement pour empêcher que les discours potentiellement discriminatoires s’installent comme une habitude.
  • Réagissez en votre nom propre et pas à la place de la personne victime.
  • Réagissez sans ambiguïté afin de faire stopper les propos ou comportements et rappelez si nécessaire le cadre (les lois antiracisme et antidiscriminationla loi bien-être, le code de déontologie s’il existe, le règlement de travail s’il mentionne une telle clause).

Dans la banque de situations e-div vous trouverez différents exemples de gestion d’équipe où le-la responsable est témoin de propos ou comportements discriminatoires. Par exemple, dans cette situation, un directeur est confronté à un chef d’équipe qui tient régulièrement des propos antisémites et homophobes devant ses employés. Par rapport à chaque situation proposée, vous trouverez un avis juridique et des conseils pour le-la manager.

 tip  Sensibilisez et outillez vos responsables : cette fonction essentielle des responsables d’équipe dans la prévention des discriminations est abordée dans les formations organisées par Unia. Les responsables sont sensibilisés à l’importance de fixer des limites aux comportements potentiellement discriminatoires, découvrent des techniques de communication permettant de fixer un cadre de façon assertive et sont invités à réfléchir à des pistes structurelles pour améliorer la gestion de la diversité au sein de l’organisation.

 

Êtes-vous arrivé ici depuis l'une des autres parties de ce guide ?
Cliquez ici pour retourner:

» Conseils aux responsables d'équipe en matière d'accueil: Retournez à "Les trois étapes d'un bon accueil"

 

 

Vous êtes ici:

accueillir  Accueil d'une nouvelle personne dans l'équipe
demandes liées à la diversité  Gestion des demandes liées à la diversité
comportements discriminatoires  Réagir aux comportements discriminatoire
humour  Gérer l'humour